Le café gratuit en entreprise ne coûte-t-il vraiment rien ?

De plus en plus d'entreprises proposent des machines à café gratuites. A priori c'est plutôt une bonne chose pour tous les amateurs de café et, quoiqu'il arrive, rien ne vous oblige à en boire si vous n'en avez pas envie. Cependant après quelques années d'observation dans l'open-space, il me semble clair que ces machines ont rendues de nombreuses personnes plus ou moins "accro" au café 💉, souvent sans qu'elles s'en rendent compte.

Café et santé

Le problème fondamental du café et des stimulants

Avant de s’intéresser précisément au sujet des cafés gratuits, faisons un point rapide sur comment le café agit sur notre organisme. La substance qui provoque les effets du café est la caféine. Il s'agit d'une molécule qui augmente temporairement l'activité du système nerveux.

Ainsi, boire un café permet, en théorie, d’améliorer ses performances intellectuelles (concentration, mémoire, clarté de pensée) et ses performances physiques (en particulier la réactivité et la coordination). C'est sans aucun doute le cas lorsque la consommation est ponctuelle et que l'organisme n'a pas développé de tolérance / d’accoutumance.

Le problème est que beaucoup de gens consomment le café de manière régulière dans des situations où ils n'ont pas spécialement besoin "d’améliorer leurs performances". Par conséquent ils développent une accoutumance à la caféine: les effets principaux (et souhaités) sont de moins en moins ressentis alors que la sensation de manque commence à apparaître si l'on interrompt la consommation.

C'est le problème classique de toutes les substances stimulantes consommées régulièrement: au lieu d’améliorer nos performances, elles finissent par devenir nécessaire à notre fonctionnement normal.

D'où le fameux "je ne suis pas réveillé tant que je n'ai pas bu mon café" (à priori, les enfants et la plupart des adultes arrivent à se réveiller sans café). Ou encore le concept de "fumer une clope pour se détendre" alors que c'est la nicotine elle-même qui est à l'origine de cette sensation de tension / manque.

Rien n'est jamais gratuit (There is no such thing as a free lunch)

Café au travail

Lorsque je suis arrivé dans mon entreprise et qu'on m'a dit que les machines à café étaient gratuites et illimitées j'ai trouvé ça super cool et j'en ai bien évidemment abusé pendant quelques semaines (alors que je ne buvait pas de café auparavant). Cela dit, la qualité et le goût n’étant pas vraiment au rendez-vous avec les machines à café de type "autoroute", je me suis vite lassé et me suis ré-orienté vers les bonnes vieilles fontaines à eau.

Par contre, avec le temps, j'ai pu observer les effets un peu pervers de ces machines à café gratuites sur mes collègues et en particulier sur les nouveaux arrivants:

  • Des personnes qui ne buvaient pas de café régulièrement sont devenues des consommateurs réguliers
  • Parmi ceux qui avaient une consommation raisonnable, une fraction non-négligeable s'est mise à en boire beaucoup plus (donc trop ☕☕☕).
  • J'ai aussi entendu quelques personnes qui, conscientes de leur consommation excessive, disaient avoir du mal à réduire leur nombre de café quotidien du fait de la tentation permanente.

Il semblerait donc que ces cafés gratuits aient en réalité un coût caché pour votre santé. 

Pourquoi est-il difficile de na pas sur-consommer ces cafés gratuits ? (petit point psychologie)

Nourriture en abondance

Problème nº 1 : Il est naturel d'avoir tendance à abuser de ce qui est gratuit.

Par exemple, si, comme moi, vous êtes fan de macarons 🤗, vous risquez fort d'en manger une quantité inavouable lors d'un événement corporate où ils sont offerts par l'entreprise. En revanche, je pense que peu de gens s'adonnent à des festins de macarons lorsqu'ils les ont payé 1 à 2 euros pièce chez le pâtissier.

En résumé, le fait de devoir payer quelque chose nous pousse à le consommer de manière plus raisonnable ce qui est en soit plutôt bien pour nous.

Problème nº 2 : Il est naturel de sur-consommer ce qui est en abondance.

On peut trouver une quasi infinité d'exemples du type "manger plus lorsque le frigo est plein". Cela dit, le meilleur exemple de ce phénomène est, pour moi, celui des fumeurs. Souvent, pour limiter leur consommation, les fumeurs ont tendance à acheter leurs paquets au compte goutte au lieu d'avoir un stock à disposition bien que cela serait plus pratique. Ils sont bien conscients de cette tendance naturelle et de la difficulté de ne pas y céder. Pour y pallier, ils préfèrent créer une situation de rareté artificielle afin de ne pas trop fumer.

Pour en revenir à notre sujet, on peut constater qu'en combinant la gratuité et l'abondance, le café gratuit au travail peut être un piège dans lequel il est facile de tomber si nous ne faisons pas attention.

Conclusion

Il est évident qu'une consommation trop importante de café offre peu de bénéfice sur le long terme, en revanche elle risque d'avoir des effets négatifs tels que des troubles du sommeil, une humeur variable ou une baisse de l'attention en cas de sevrage...

On ajoute à cela la qualité allant de moyenne à proche du jus de chaussette 🧦 selon les machines. Machines qui se permettent en plus de rajouter du sucre même lorsque vous prenez un café "sans sucre" une fois sur deux...

Bref, on en conclue qu'il est préférable de ne pas tomber dans le piège des machines à café gratuites qu'on boit de toute façon machinalement sans en tirer le plaisir d'un véritable café de qualité.

A la place on peut tout simplement:

  • Investir dans une machine à café de qualité où les cafés ne seront certes pas gratuit mais bien meilleurs. Vous pourrez donc réellement savourer votre café tout en limitant naturellement votre consommation.
  • Opter pour un thé ou tout autre boisson non caféinée et non excessivement sucrée.
  • Boire de l'eau ! Ne l'oublions pas, l'eau est une boisson aux nombreux avantages : pas de calories, pas d'accoutumance, pas de perturbation du système nerveux et généralement gratuite (sauf dans le train ;-( )

Voilà, j’espère que cet article nous aidera à gagner la guerre contre les machines (à café gratuit) avant que celles-ci ne nous réduisent en esclaves caféino-dépendants !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés